info location link hands bulb profile price menu

Consulter

06 21 42 99 05

Pourquoi consulter un psychologue ?

Il y a de nombreuses raisons de consulter un psychologue et il n’y a pas d’indication “type”. Ce qui doit vous guider, c’est votre sensation de souffrance ou de mal-être diffus. Néanmoins, voici quelques exemples d’indications pour vous orienter :


Adultes

  • Connaissance de soi
  • Souffrance psychologique, mal-être diffus
  • Difficultés relationnelles
  • Dépression
  • Angoisse
  • Idées suicidaires
  • Maladie chronique
  • Deuil compliqué
  • Psychotraumatisme
bobine

Adolescents

  • Troubles du comportements
  • Difficultés relationnelles
  • Difficultés scolaires
  • Violence, opposition, forte irritabilité
  • Repli sur soi

Enfants

Lorsqu’une difficulté est ressentie par un parent, à l’école ou exprimé par l’enfant, ce peut être un bon motif de consulter un psychologue.

  • Troubles de comportement
  • Difficulté de séparation
  • Anxiété
  • Énurésie, encoprésie
teddy

La première séance se déroule avec un ou les deux parents dans un premier temps afin que vous puissiez m’expliquer les raisons de votre démarche. Ensuite, je prends un temps pour rester seul avec l’enfant. Tout au long de la thérapie, une personne de l’entourage de l’enfant pourra être ponctuellement invitée à participer à une séance.

Durant les séances, je peux être amené à utiliser des jeux, des personnages ou le dessins afin d’aider l’expression de l’enfant là où les mots peuvent être difficiles à dire.

Quelques idées reçues sur les psychologues

Mais je ne suis pas fou/folle

Ce ne sont pas les fous qui consultent des psychologues. Mais bien Mr et Mme “Tout le monde”. En effet, chacun d’entre nous peut être confronté à une difficulté dans sa vie qu’il peine à surmonter.

Je n'ai pas besoin d'un psy. J'ai mes amis.

Bien sûr, nous pouvons discuter avec nos amis ou nos proches, mais parfois nous pouvons ressentir de la honte ou avoir du mal à expliquer ce que nous ressentons ou ce qui se passe en nous. Le psychologue n’est pas un proche et n'interfère pas dans notre vie personnelle. Il ne juge pas mais permet d’aller voir “plus loin”, de déplier chaque émotion pour en prendre la pleine mesure et comprendre de quoi elle est faite.

Ceux qui consultent des psys sont faibles.

Entamer une thérapie demande en réalité beaucoup de courage et de force. Explorer les recoins de ses pensées n’est pas un travail facile. Le temps que l’on prend chez un psy n’est pas un temps de bavardage. C’est un réel travail qui peut être épuisant sur le plan affectif.